L’île de Sieck : une petite ile sauvage dans le nord Finistère

L’île de Sieck se situe dans le Nord Finistère en face de la plage du Dossen, à la limite Ouest de la baie de Morlaix. Elle appartient à la commune de Santec. L’île est un vaste éperon granitique de 1 km de long sur 300 m de large, recouvert d’une fine couche de terre et de sable. 

Ile de Sieck depuis la plage de Dossen à Santec - Bretagne

L'ile de Sieck depuis la grande plage du Dossen

L’île de Sieck est une île privée mais accessible au public (seulement le périmètre donc la zone le long du rivage). C’est une longue rue qui traverse le bourg du Dossen et qui débouche sur la plage du même nom, puis sur l’île. Elle est orientée d’Est en Ouest. Les cultures sont protégées des vents marins, qui viennent d’Angleterre, par des talus et de magnifiques haies. Au Nord-Est de l’île, il existe encore des productions d’artichauts et de pommes de terre.

Balade sur l'ile de Sieck - Bretagne

Balade sur l'ile de Sieck

Par le passé, cette île était très riche, elle a longtemps été habitée par une population de pêcheurs et d’agriculteurs avec leur famille. L’île possédait une école de 1887 à la Seconde Guerre mondiale, ainsi qu’une chapelle qui avait été érigée en l’honneur de Saint Iec venu d’Irlande pour évangéliser la région. C’est selon toute vraisemblance, que le saint résida sur l’île et lui donna son nom.

Bien qu’elle soit aujourd’hui sauvage et quasi déserte, des fouilles archéologiques ont prouvé l’existence d’activités dans le passé. Le territoire de Sieck avait été habité à l’époque de la Préhistoire puisque de nombreux éclats de silex, des outils anciens ont été retrouvés ainsi qu’un cimetière néolithique.

Il reste aussi les ruines d’un corps de garde appelé aussi salle de garde (construction militaire) qui témoigne du souhait de Louis XIV de protéger les côtes bretonnes des attaques britanniques.

Port de l'ile de Sieck

Port et la crique de l'ile de Sieck avec une belle maison et les ruines du corp de garde

Au 18e siècle, l’île était un haut lieu de la pêche à la sardine. En 1873, elle comptait 124 bateaux de pêche travaillant pour cette activité. Une conserverie y avait été installée à la fin du 19e siècle. En 1914, inutilisée, elle servit de camp d’internement militaire à l’armée française pour enfermer les soldats allemands, autrichiens et hongrois.

C’est au moment de la Seconde Guerre mondiale que les îliens furent expulsés. Aucune maison ne fut épargnée. Ce qui a causé la perte de l’île de Sieck.

Accès ile de Sieck depuis la plage de Dossen

Accès à l'ile de Sieck depuis la plage de Dossen à marée basse

L’île étant quasi inhabitée et privée. Elle est bien sûr préservée de la circulation automobile et des deux roues pour le plus grand plaisir des promeneurs à la recherche du bon air iodé. A marée basse, l’île semble attachée à la plage du Dossen. Mais, plusieurs fois par jour, elle redevient une île, donc la prudence est de rigueur bien que le continent ne soit qu’à 300 mètres. Les courants sont très forts et le passage devient submersible environ 2 heures-2 heures 30 avant la haute mer. Comme l’amplitude des marées peut varier d’une semaine à l’autre, il vaut mieux consulter les horaires et les coefficients de marée avant d’entreprendre une balade.

L’île sert d’abri à de nombreux oiseaux de mer, c’est même pour le goéland argenté, l’huitrier-pie et le tadorne à belon, un lieu pour faire leur nid. Il y pousse quelques tamaris près du port (spot de skate) et d’un bois de cyprès, c’est la lande qui domine. Elle est bien sûr le paradis pour les promeneurs ainsi que pour les skateurs qui veulent slalomer dans un cadre superbe.

Egalement à lire