Bernières sur Mer : une station normande de la Côte de Nacre chargée d’histoire

Bernières est une des plus anciennes cités de la Côte de Nacre (Basse-Normandie, Calvados, proximité de Caen). De nombreux vestiges datant de l'âge de pierre ou de l'époque gallo-romaine témoignent de l'habitat bien avant les invasions saxonnes et vikings. Une digue promenade longe les plages de Bernières. On ne peut y manquer le drapeau canadien collé à une habitation qui flotte au vent: il signale la première maison à avoir été libérée par les troupes canadiennes.

Première maison libérée par les canadiens à Bernières sur Mer

La première maison libérée par les canadiens sur le front de mer de Bernières (6 Juin 44, de nombreux hommes furent tués dans les premières minutes de l'assaut)

A proximité, sur la place du 6 juin, un monument historique prend la forme du V de la victoire. Il représente aussi l'étrave d'un navire venu de la mer. Il fut inauguré en 1950 en hommage aux Alliés qui libérèrent la France. Il fut le premier d'une série de neuf monuments commémoratifs édifiés sur nos côtes.

Place du Canada de Bernières

Place du Canada avec l'Inukshuk

En continuant vers l'Est, sur la place du Canada un empilage de pierres attire notre attention. C'est l'Inukshuk qui signifie " forme humaine" en langue inuit. C'est un rituel construit par les Inuits dans le Nord Canadien et la région arctique pour signaler le lieu d'événements importants. Il a été érigé en souvenir des soldats canadiens tombés lors du Débarquement et représente le lien entre le temporel et le spirituel.

La mer, à marée basse laisse découvrir l'estran sableux, des rochers et des ilôts qui font le bonheur des pêcheurs à pied.

Chemin de randonnée à l'ouest de Bernières

Chemin à l'ouest de Bernières

Vers l'Ouest, les randonneurs et amateurs de balade des champêtres peuvent emprunter les chemins ruraux (photo) qui desservent les pièces de terre, appelées "delles", consacrées aux cultures de plaine et au maraîchage.

Sentiers du Cap Romain de Bernières sur Mer

Sentiers autour des falaises du Cap Romain

La reserve naturelle du Cap Romain située à l'Est de Bernières doit son nom aux traces d'occupation romaine et gallo-romaine découvertes à son sommet. Haute de 6 à 7 m, elle s'étend sur 500m de longueur jusque la commune voisine de Saint Aubin sur Mer. Elle est bordée par la plage du Cap Romain qui est l'une des plus sauvages de la station balnéaire. L'érosion naturelle a mis en évidence des récifs d'éponges fossiles d'âge jurassique. Ces fossiles sont exposés à l'Office de Tourisme de Saint Aubin. De plus, il est établi que les romains édifièrent sur le site un camp et non loin un temple intégré à une villa gallo-romaine, construction aujourd'hui disparues.  A marée basse, plusieurs gros blocs de grès et de granite sont visibles. Ils sont venus s'échouer sur le littoral normand, portés par des radeaux de glace flottante depuis le Nord Cotentin ou la Cornouaille. La réserve est accessible en visite libre. Des panneaux d'information présentent les principaux éléments du patrimoine naturel et archéologiques du site. Le gestionnaire propose des visites guidées et des animations destinées au public.

Egalement à lire