Les deux caps de la Côte d’Opale dans le nord de la France

Les apercevoir pour la première fois, c’est être saisi par leurs imposantes silhouettes. Classés grand site de France, les caps de Blanc-Nez et de Gris-Nez se dressent depuis des siècles face aux assauts de la Mer du Nord et de la Manche. 28 kilomètres les séparent, permettant à 8 stations balnéaires du Pas de Calais de se partager cet espace qui attire chaque année des milliers de vacanciers curieux de découvrir les paysages étonnants de ce site et les petits villages de pêcheurs pittoresques.

Le Cap Gris Nez depuis le Cap Blanc Nez

Du Cap Blanc Nez au Cap Gris Nez avec la baie de Wissant

Cap Blanc Nez avec vue sur Sangatte

Vue vers le nord et Sangatte depuis le Cap Blanc Nez

Le Cap de Blanc-Nez se trouve à Escalles, à une dizaine de kilomètres de Calais. La couleur de la craie qui la compose lui a donné son nom et a fait d’elle l’un des sites emblématiques du Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale. De César à Napoléon, c’est ici que l’on venait observer les côtes anglaises. Aujourd’hui, les touristes apprécient toujours de pouvoir contempler les falaises par temps clair mais aussi la baie de Wissant et le Cap de Gris-Nez sur la commune d’Audinghen, à quinze kilomètres de Boulogne-sur-Mer.

Vue sur le Cap Blanc Nez depuis le Cap Gris Nez

Vue sur le Cap Blanc Nez depuis le Cap Gris Nez

CROSS au Cap Gris Nez

Cross (surveillance du trafic maritime) est installé depuis 1973 dans le phare du Cap Gris Nez

Les premiers à fréquenter le site sont les amateurs de randonnées. Il existe une quantité de chemins et de sentiers balisés qui longent la côte et surplombent les falaises, permettant d’admirer un paysage en constante mutation. L’herbe des landes et des prairies se mêle au bleu du ciel et de la mer, au blanc de la roche et au beige du sable. Par endroit, l’impression de se trouver sur la lune peut se faire sentir, entre les pierres grises et blanches et les trous d’obus de la Seconde Guerre Mondiale que l’on discerne encore très bien. Les marcheurs profitent de l’endroit pour prendre un cours d’histoire et remonter très loin, les caps abritant aussi de nombreux fossiles. L’un des sentiers les plus empruntés démarre de la station d’Escalles. Un petit chemin permet de rejoindre le bord des falaises mais l’on peut aussi choisir de passer par en bas à marée basse au niveau du cran d'Escalles qui abrite une jolie plage.

Vue sur le Cap Gris Nez et sur le village de Wissant

Les amoureux de faune et de flore se retrouvent aussi ici et admirent la grande diversité d’espèces. Du printemps à l’été, l’air se charge des arômes de thym et d’origan. A mi-parcours, on arrive du côté du Wissant, petit village niché entre des kilomètres de plages de sable fin. Le détroit est un passage bien connu des ornithologues qui viennent observer les migrations de plusieurs espèces au point que le cap de Gris-Nez est devenu un site majeur à protéger. Parmi les lieux où s’arrêter, le site de la Crèche, qui marque l’entrée sud du site des Deux caps et la Pointe aux Oies au niveau des dunes de la Slack à Wimereux. On y recueille les moules du boulonnais et les baigneurs apprécient la plage, plus tranquille que ses voisines. Les amateurs de kite-surf s’y retrouvent aussi, l’endroit est un spot très prisé. Sur l’estuaire de la Slack, on peut admirer l’imposant fort Vauban.

Wissant et sa plage depuis la pointe aux oies

Wissant et sa plage depuis la pointe aux Oies

Dunes de la Slack depuis Wissant

Dunes de la Slack depuis Wissant

Juste après, c’est Ambleteuse qui se révèle, avec son littoral très préservé et ses villas Belle-Epoque qui côtoient encore d’anciennes maisons de pêcheurs. Direction ensuite Audresselles, surnommée « la petite Bretagne du Nord », qui offre aux touristes l’authenticité et le charme des anciens villages de pêcheurs. Le flobart, embarcation locale, est la célébrité du coin, il ne faut pas manquer son curieux manège.

Flobart sur la plage d'Audresselles le soir

Un Flobart sur la plage d'Audresselles en train d'être ramener par un tracteur

A la sortie de la station, on distingue sur les falaises du Cap de Gris-Nez les crans, des formations créées par de petits ruisseaux et qui donnent à la roche ses curieuses formes. Il en existe une quantité, chacun avec son histoire et son nom, comme le cran du Poulet ou celui aux Œufs.

Cran dans le nord de la France

Un cran dans le nord à proximité du Cap Gris Nez

Le village d’Audinghen apparaît ensuite, très touché par les bombardements en 1944 il a été entièrement reconstruit. On peut encore apercevoir à l’entrée de la commune les batteries « Todt », des blockhaus abritant autrefois des canons.

En s’approchant du Cap de Blanc-Nez, on découvre la baie de Wissant, paysage entre terre et mer où l’on peut se promener dans le marais de Tardinghen et découvrir les dunes d’Amont et d’Aval qui offrent des paysages lunaires. Wissant est aussi l’endroit préféré des amoureux de sports de voile.

Tardinghen: entre mer et campagne du Nord

Magnifique vue sur la mer depuis la route de Tardinghen

L’une des plus belles vues du site des deux Caps se trouve dans le village de Tardinghen, sur un petit belvédère. L’église de la commune est souvent représentée sur les cartes postales.

Eglise de Tardinghen

Eglise de Tardinghen

Enfin le sentier se termine du côté d’Escalles, l’argile fait place à la craie et le paysage change de couleurs pour devenir plus clair, on apprécie le panorama sur les Monts du Boulonnais, la plaine flamande, les Monts de Flandres et la frontière Belge. Au pied du Cap de Blanc-Nez, Sangatte Blériot-Plage est le dernier arrêt. On trouve encore ici quelques grandes villas du XIXème sur la digue qui témoignent de la popularité du site depuis longtemps, un patrimoine préservé qui attire plus que jamais.

Blériot-Plage avec vue sur Calais

Plage de Blériot avec vue sur Calais, nombreux petits chalets en bois et quelques blockhaus

Egalement à lire